Toute entreprise, dès lors qu’elle est enregistrée au registre du commerce et des sociétés, peut choisir d’adopter la qualité de société à mission. Par extension, les mutuelles et coopératives ont aussi cette possibilité. La société à mission n’est pas l’apanage d’un type d’entreprise en particulier, elle s’adapte à une grande diversité d’entreprises. Elles peuvent être :

De toute taille

Les microentreprises s’illustrent comme les porteuses du développement de la société à mission, atteignant les 42% au T2 2021. Les grandes entreprises et ETI participent également au mouvement ; en effet on en compte 13% au T2 2021.

De tout le territoire français

Un rééquilibrage territorial des sociétés à mission est en train de s’opérer. Fin décembre 2020, les entreprises en régions ne représentaient que 38 % des sociétés à mission en France. La situation s’est inversée au cours du deuxième trimestre : 65 % des entreprises qui sont nées ou devenues à mission sont implantées en dehors de l’Île-de-France.

De tout secteur d’activités

Les entreprises de conseil en RSE et de la finance / assurance sont les plus représentées avec 13 % des sociétés à mission, suivies de près par la tech et le conseil en stratégie et transformation avec 10 %.

De toute ancienneté

Les entreprises ayant adopté la qualité de société à mission sont plutôt jeunes : 39% ont été créées entre 2010 et 2019 et 23% sont nées à mission, c’est-à-dire après 2020 et directement dans le cadre d’application de la loi PACTE.

Avoir des labels complémentaires

Un certain nombre d’entreprises trouvent une complémentarité entre le modèle de la société à mission, dispositif de gouvernance transformatif, et des dispositifs d’évaluation RSE (de type certification B Corp, Lucie ou Positive Workplace).

Envie de découvrir le portrait complet des sociétés à mission ? Retrouvez-le dans le dernier baromètre de l’Observatoire des Sociétés à Mission.

Retour haut de page